wineWine, pour Wine Is Not an Emulator est implémentation libre de l’interface de programmation du système d’exploitation Windows. Cette surcouche se différencie des autres outils d’émulation tel que Bochs, Qemu, VMware ou VirtualBox, en effet, pour ces derniers il est nécessaire d’installer Windows pour pouvoir utiliser vos logiciels, avec Wine, la donne est totalement différente : depuis votre bureau elementary OS (ou autre toute autre distribution), vous pouvez lancer votre licence d’Office sans jongler avec vos documents entre les différents environnements.

Vous l’aurez compris : Wine permet de faire fonctionner les programmes issus du monde Windows directement au sein de votre distribution sans alourdir votre ordinateur d’une surcouche de virtualisation. Voici les différentes versions de Windows supportées : Win64, Win32 (Win 95/98, NT/2000/XP/2003/Vista/2008/7), Win16 (Win 3.1) ainsi que les programmes DOS.

Pour celles et ceux qui souhaitent connaître l’histoire du développement de Wine, je vous invite à lire cette page (en anglais) qui retrace les éventements clés du cycle de développement de ce logiciel.


Bon à savoir

Ce programme permet de faire fonctionner une myriade impressionnante de logiciels issus du monde Windows directement au sein de votre distribution.

Sachez toutefois que dans certains cas, il se peut que votre programme ne fonctionne pas correctement ou nécessite une configuration particulière de Wine. Si cela vous arrivez, rendez-vous sur la page PlayOnLinux, il se peut que ce logiciel vous sorte du mauvais pas


Pré-requis

Avant de se lancer sur l’installation, il convient de prendre en compte les points suivants :

  1. Savoir utiliser le terminal.
  2. Disposer d’une connexion internet fonctionnelle.

Installer la version depuis les dépôts elementary OS

Ouvrez votre terminal (raccourci clavier : CTRL+ALT+T) pour y saisir les commandes suivantes :

Cette opération permettra d’installer vos programmes Windows. Néanmoins, vous pourrez être amené à installer des programmes exclusivement 64 bits (sous réserve que la version installée sur votre ordinateur est bien une 64 bits).

Pour s’en assurer, Voici les commandes à saisir avec le résultat que vous devez avoir pour prétendre à l’installation de la version 64 bits.

 

Démarrer sur Wine

Ce programme n’est pas simple à apréhander et à moins d’avoir de bonnes connaissances sur Wine et la ligne de commandes, il est vivement conseillé d’utiliser un frontend. Vous trouverez plus d’informations sur celui que nous avons sélectionné : PlayOnLinux

Néanmoins, si vous vous sentez l’âme de tester Wine à « la mano » voici comment procéder :

Lancer un exécutable :

Nous partons du principe en effet que votre exécutable se trouve dans votre dossier Jeux de votre profil.


Pour installer un logiciel qui se trouve directement sur votre DVDROM :

Votre lecteur DVD se trouve normalement dans le dossier /media/nomdevotredisque, dans mon cas, je vais installer Ultimate Race Pro avec Wine

C’est bon votre jeu fonctionne ! Par contre pour lancer votre jeu : point de salut pour l’instant, c’est la ligne de commande; néanmoins nous allons voir comment créer un lanceur d’application (appelé aussi « launcher » dans le jargon linuxien).


Créer un lanceur Wine de votre application :

Créer un lanceur n’est pas compliqué en soit, avec un peu de pratique cela devient vite très facile. Voici un template trouvé ici, sur lequel nous allons bâtir notre propre lanceur :

Voici ce que va donner mon lanceur une fois personnalisé :

Ce fichier sera a placé dans le dossier caché « .local/share/applications » de votre dossier personnel. Il se peut qu’une fermeture de session soit nécessaire pour afficher votre lanceur. Une fois cela fait, voici le résultat :

launcher_wine

Cloisonner vos environnements Wine :

Quand vous installez vos applications via Wine, tout est installé sur un seul et même « Windows », si vous devez ou souhaitez séparer vos environnements, il faut créer dans le langage « Wine » un nouveau préfixe. Pour cela depuis votre terminal, il vous faut taper les commandes suivantes (la portée de la variable est limitée au terminal actif) :

Vous souhaitez créer un préfixe pour vos outils graphiques ? pas de soucis, voici comment faire :

La question naturellement que vous vous posez : comment installer un programme directement dans un préfixe en particulier ? Toujours depuis un terminal, il vous faut déclarer quel préfixe utiliser, cela se fait via la commande donnée

Et avec un peu de tests et de recherche, il est possible de faire fonctionner ensemble des applications qui ne le sont pas prévus. Ici les versions d’évaluations de Word 2007 et 2010 :

Word 2007 & Word 2010 cohabitant sur la même machine
Word 2007 & Word 2010 cohabitant sur la même machine