Ecrivez Markdown avec Mark My Words
» » » Ecrivez Markdown avec Mark My Words

Ecrivez Markdown avec Mark My Words

Posté dans : Apps | 11

Qu’est ce que le Markdown ? Avant tout, c’est un langage assez récent crée en 2004 par John Grubber et Aaron Swartz.
Qu’apporte-t-il ? Il apporte la possibilité de lire un texte formaté (comme le HTML – HyperText Makeup Language -) grâce à la simplicité de son formatage.
De plus, il est simple à comprendre et à apprendre.

Mark My Words est donc un logiciel libre (Github du projet) creé par Akshay Shekher, vous l’aurez deviné, il permet de créer des fichiers en Markdown tout en respectant les lignes directrices du design d’ElementaryOS. Le logiciel étant très jeune, sa première apparition a eu lieu de 31 décembre sur la communauté Google Plus d’Elementary. Par ailleurs, sa dernière mise à jour lui a apporté :

  1. La coloration syntaxique du Markdown
  2. Le thème « Solarized Black » sur la partie écriture
  3. La possibilité d’ouvrir ou d’enregistrer un document en Markdown
Exportation en HTML de notre document Markdown
Exportation en HTML de notre document Markdown

Néanmoins, il reste quelques petits bugs tels que les accents non supportés lors de la conversion de notre fichier markdown en HTML.

Il existe plusieurs alternatives à Mark My Words, tel que Remarkable créé par Jamie McGowan, mais il ne s’intègre pas au design d’ElementaryOS. Ou encore UberWriter, de Wolf Vollprech qui est fort sympathique avec son mode sans-distraction ainsi que son thème noir et ses exportations en PDF, ODT en plus du HTML, mais qui souffre de quelques bugs et qui ne dispose pas de la preview en live comme Mark My Words ou Remarkable.

UberWriter et Remarkable
UberWriter et Remarkable

 Comment installer ce logiciel ?

Quelques reproches…

Les seuls reproches actuels que je pourrais faire à ce logiciel sont le manque d’un mode « sans-distraction », un thème noir et enfin une exportation en PDF, Doc, et bien plus, comme sur UberWriter et les ouun mtils WYSIWYG que l’on retrouve sur Remarkable et qui peuvent être très utiles aux utilisateurs novices du Markdown.

Et enfin, ce n’est qu’un petit détail, mais changer l’icone du logiciel qui est le même que celui de Scratch.

Le logiciel étant très jeune, nous les excusons et nous ne pouvons que leur souhaiter du courage afin de combler ces manques.

Compléments !

Le logiciel a, depuis l’écriture de l’article, reçu plusieurs mises à jours majeures. Il intègre désormais une exportation en PDF, la possibilité d’enregistrer votre fichier et enfin la possibilité d’imprimer son fichier Markdown !

Comme vous pouvez le voir dans les commentaires, le membre Emersion continue d’implémenter de nombreuses fonctionnalitées, merci à lui et à Akshay Shekher

(En espérant que mon premier article vous a plu)

 

 

  • sp

    vim + pandoc ça marche très bien !

    • Bonsoir,
      Je n’ai jamais dit le contraire 🙂 !
      Sauf que celui-là est basé pour Elementary. Même si Vim fait très bien son boulot (et bien plus encore !).

  • À noter que je viens de rajouter les traductions francaises pour cette application, ainsi que l’export PDF + impression. D’autres fonctionnalités arrivent très vite ! N’hésitez pas à proposer de nouvelles idées 🙂

    • Je rajoute dans l’article ! 😀
      Merci pour les implémentations, je vais de ce pas tester !

      • Plop, je viens de rajouter pas mal de fonctionnalités (préférences avec choix d’un thème noir, choix de la police/du thème de l’éditeur, feuille de style additionnelle, sauvegarde auto, etc…). N’hésitez pas à tester !

        • Oh ! Encore ? J’ai hâte de voir ça ! Je n’hésiterais pas 😉
          PS : Courage et merci ! 🙂

    • sp

      L’intégration d’un (fake)Vim dans l’édition. Moi ça me plairait beaucoup.

      • Hésitez pas à proposer vos idées sur le Github !

        Par contre, je ne suis pas sûr qu’intégrer un vim-like soit une bonne idée : il serait plus facile de créer un plugin Markdown pour vim (peut etre en existe-t-il déjà ?). Je vais tout de même voir s’il y a moyen de ne pas faire ca trop salement 😉

  • Elle ne fonctionne pas bien cette calculette. Constamment des erreurs de toutes sortes. Pas assez d’options de fonction. Comme plusieurs logiciel sur eOS plusieurs fonction ont disparues. Garde au dessus des autres fenêtres a été enlever dans les options de la barre de titre, et c’est une erreur énorme.

    J’ai essayer 14000 – 6547 et ça donne -51470 alors que ce devrait être 7453

    À trop vouloir faire « fancy » les dev’s ratent le coche sur eOS et ça donne que de la chnoute.

    Dommage, il manque un ingénieur système ou un architecte logiciel de talent pour diriger et guider l’équipe. En ce moment c’est presque raté sur différent de plan.

    • nettlebay

      Un peu d’accord… On retrouve ce défaut dans d’autres OS comme par exemple Bodhi-Linux. En général, au bout de quelques heures, il ne reste plus grand-chose (chez moi) des ces « forks » que je remplace selon mes habitudes. Ça c’est l’avantage de Linux, on peut tout personnaliser à sa guise. Je me rappelle le bazar que ça avait été de tout simplement remplacer le « Notepad » par défaut de Win XP ! Mais c’est loin maintenant..

  • nettlebay

    Grrr… Je préfère de loin gnome-calculator qui permet de faire toutes sortes de conversions y compris de devises (se met tout seul au cours du jour). Attention, l’icône de Gnome-Calculator est la même que celle par défaut.
    Il suffit de la désinstaller la calculette de eOs dans Synaptic. Chercher « Pantheon-Calculator ». Ça ne désinstalle rien d’autre, donc pas de problème.